30 mars 2020 – Montréal, Québec – Devant l’ampleur de la crise du COVID-19, l’institut d’innovation en logistique du Québec s’est questionné sur sa contribution potentielle aux défis qui mobilisent les décideurs. Et la compagnie montréalaise Connect&GO, reconnue pour ses bracelets à puce présents dans les plus grands événements à travers le monde, est vite apparue comme un partenaire de choix.

Durant une dizaine d’année, avant de créer Connect&GO, son co-fondateur, Anthony Palermo était à la tête de RFID Academia, un chef de file dans les solutions RFID travaillant dans les applications industrielles de la logistique dont plusieurs dans le milieu hospitalier. Ayant déjà collaboré dans le passé avec l’Académie, l’Institut d’innovation en logistique du Québec (IILQ) a communiquer avec Connect&GO afin de mettre sur pied un projet de logistique hospitalière. En effet, soigner les patients atteints de la COVID-19 requiert une gigantesque commande médicale, humaine et logistique.

L’hôpital Notre-Dame a initié un projet « local » de construction d’un hôpital dans l’hôpital, une initiative appuyée par Mme. Sonia Bélanger, PDG du CIUSSS du Centre-Sud. L’idée de construire un « hôpital dans l’hôpital » a pour buts d’isoler les unités qui serviront à soigner les patients atteints de la COVID19 et de ceux qui ne le sont pas et limiter les risques d’infection, d’utiliser beaucoup moins de matériel comme les masques et les housses et de gagner du temps dû aux consignes de sécurité lors des déplacements des soignants.

Ainsi, pour aider les établissements à faire face à la crise, l’Institut d’innovation en logistique du Québec et Connect&GO ont travaillé à l’élaboration d’une application permettant de suivre un patient dans une aire spécifique de traitement, les échantillons utilisés pour les tests, le personnel qui les soigne, les équipements médicaux critiques, le linge souillé à la buanderie, les déchets médicaux, etc. le tout avec objectif d’éviter la contamination croisée et basée sur l’identification par radiofréquence en champ proche. Que ce soit par un bracelet à puce ou un autocollant muni de puce, les lecteurs pourront facilement identifier la personne ou l’objet ainsi que son chemin.

Selon Anthony Palermo, « cette technologie présente plusieurs avantages dont son coût, sa simplicité de déploiement et l’utilisation des ondes passives qui n’entrent pas en conflits avec les équipements médicaux. »

« Nous n’avions jamais pensé que notre plateforme pourrait servir dans le milieu hospitalier, mais cette crise nous amène à percevoir les choses différemment. En effet, notre plateforme aujourd’hui est utilisé dans les parcs d’attractions pour empêcher un enfant de quitter sans son parent ou encore pour inclure ses allergies et informations médicales dans le bracelet : il y a donc une multitude de similitudes » affirme finalement Dominic Gagnon.

Le projet fut déposé dans le cadre du programme « Défi en réponse à la pandémie » du Conseil national de recherches du Canada (CNRC) le 23 mars et est présentement en discussion avec plusieurs autorités ministérielles et organismes du secteur hospitalier québécois. La première utilisation du logiciel devrait avoir lieu au début avril.

-30-

À propos de l’Institut de logistique du Québec

L’Institut d’innovation en logistique du Québec (IILQ) est un centre d’excellence dans les technologies de la logistique et le seul centre collégial de transfert de technologies reconnu par le Gouvernement du Québec et autorisé par le MÉES et le MÉI à agir comme centre de transfert dans le domaine de la logistique. L’IILQ est un OBNL membre du réseau Synchronex (le réseau québécois des CCTT) et affilié au Cégep André-Laurendeau. Sa mission est d’augmenter la performance et la productivité des PME du Québec en renforçant les processus d’innovation qui permettront l’amélioration continue de leurs fonctions logistiques. Les activités de l’IILQ couvrent entièrement la chaîne logistique et traitent tous les volets de la logistique, notamment la logistique urbaine (ou du dernier kilomètre), la logistique verte et circulaire (développement durable), la logistique inverse, la logistique du commerce électronique, les mutualisations d’approvisionnement et de livraison, l’optimisation de la gestion des flottes (simulation et modélisation), la numérisation de la fonction logistique et l’interopérabilité des systèmes d’informations (virage numérique), etc. Depuis sa création en 2008, l’IILQ a réalisé plusieurs projets importants en logistique hospitalière au Québec, en centre hospitalier, mais aussi chez Urgence-Santé et avec l’’Association Québécoise de la Logistique et de l’Approvisionnement du Secteur de la Santé (l’AQLASS)

À propos de Connect&GO

Connect&GO est activement impliquée dans le développement de l’Internet des objets, connectant les gens, les objets et les expériences à l’aide de sa technologie pour plonger les participants dans une expérience unique et immersive. Contrôle d’accès, paiement numérique sans espèces, activation de marques, se fusionnent afin de transformer tout évènement. Active et présente partout au Canada et à l’international, Connect&GO collabore, entre autres, avec multiples festivals, stades et parcs d’attractions avec plus près de 16 millions de bracelets activés. L’entreprise possède des bureaux à Montréal, Paris et Orlando.

Contact:

Dominic Gagnon, Cofondateur & CEO
dom@connectngo.com – 418.997.0355

Plus de communiqués de presse